Historique

L’orthokératologie est une technique d’adaptation particulière, cette technique est le plus souvent utilisée en port nocturne pendant le sommeil des porteurs.
Cette technique d’adaptation est utilisée depuis les années 60, et a été développée aux États-Unis.
L’objectif de l’orthokératologie est de réduire la myopie du porteur et de lui permettre de voir net sans correction visuelle en lunettes ou en lentilles de contact durant la journée.
Les lentilles utilisées en adaptation de l’orthokératologie sont des lentilles rigides. Elles sont choisies plus plates par rapport à la kératométrie centrale.
Les premiers travaux de recherche sur l’orthokératologie ont été réalisés par Robert Morrison sur environ 1000 sujets myopes adaptés avec des lentilles rigides plus plates de 1.5 à 2.5 dioptries par rapport à la kératométrie centrale. Le résultat de cette étude a montré que la myopie de ces porteurs avait été stabilisée durant la période de port des lentilles portées par orthokératologie. Les conséquences objectives observées chez ce panel de porteurs de lentilles, sont une modification de la kératométrie, une diminution de la réfraction et une amélioration de l’acuité visuelle.1, 2
Le fait d’adapter des lentilles plus plates que la courbure cornéenne avec appui était assez risqué et provoquait des complications mécaniques fréquentes. Les modifications engendrées par ce type de lentilles de contact sur la cornée étaient incertaines. En effet, les données topographiques étaient difficilement évaluables avec les appareils de l’époque.
Les lentilles de contact rigides utilisées au début de l’orthokératologie étaient de profil standard. Les adaptations résultantes étaient souvent décentrées en supérieure ou en inférieur et entrainaient des astigmatismes et des distorsions de vision.
En contactologie, il est d’usage de n’entrainer que le minimum de modifications au niveau de la cornée.
C’’est pourquoi, de nouvelles lentilles avec des géométries inversées ont été développées pour améliorer les résultats des lentilles d’orthokératologie.3
Par le même temps et grâce à cette nouvelle géométrie, l’orthokératologie s’est développée partout dans le monde.

1 : Lin_LK, Shih_YF, Lee_YC, Hung_PT, Hou8PK, « Changes in Ocular Refraction and its Components Among Medical Students : a 5 Year Longitudinal Study » optometry and Vision Science, 73, 1996, 495-498
2 : Morrison_RJ, « Contact Lenses and The Progression of Myopia », Optometry Weekly, 1956, 47, 1487-1488
3 : El Hage_S « Photokeratoscopu and COntrolled Keratoformation » paper presented at the International Symposium of Ophtalmological Optics, Tokyo, Japan, May 1978

2019 © Ophtalmic Compagnie Tous droits réservés.